Kane Ya Makane
Logo

Le projet Talents de femmes

Témoignages

HALIMA ACHBOU

« Le fait de dessiner m’a beaucoup aidée et a comblé un vide énorme dont j’ai souffert pendant des années. Mon mari aime mes productions, et me laisse la liberté de faire mes choix, et de gérer mes revenus. Il croit en l’importance de mon travail, et était le premier à nous aider à trouver le local de (...)

Voir tous les témoignages...

Partenaires

Ils ont soutenu le projet Talents de femmes… Un grand merci à :

- Eqdom, bailleur de fonds principal du projet ainsi que les généreux bienfaiteurs qui ont également appuyé financièrement le projet

- La Galerie Nadar, qui a généreusement accueilli la première exposition des femmes

- La Direction de la Lutte Contre l’Analphabétisme, qui a effectué une commande importante de tableaux des femmes

- CFG Group, qui a réalisé en 2010 ses cartes de vœux à partir d’un dessin de l’une des femmes

- Le Festival Timitar 2011, qui a mis à disposition un stand d’exposition pour Kane Ya Makane...

- Et tous les particuliers, qui par leurs acquisitions de tableaux ont soutenu notre action.

JPEG - 81.9 ko

Le premier projet de l’association Kane Ya Makane… Talents de femmes, lancé en octobre 2009, vise à renforcer d’un point de vue socioéconomique et artistique un groupe de 14 femmes récemment alphabétisées, résidant dans le douar/village enclavé d’Alma, dans la région d’Agadir.

L’idée de départ était novatrice : former ces femmes à la calligraphie et aux arts plastiques pour leur permettre de créer leurs propres œuvres et les faire commercialiser par Kane Ya Makane... afin d’en tirer une source de revenus pour elles et pour leur famille.

Depuis octobre 2009, cinq formations en arts plastiques ont ainsi été organisées au profit de ces femmes, encadrées par 5 artistes peintres marocains, Ahmed El Ayani, Aziz Nadi, Tibari Kantour, Mohamed Rachdi et Imad Mansour. Ces formations sont relayées par des ateliers d’arts plastiques quotidiens, animés par deux des femmes les plus douées du groupe, dans un local au sein du village.

JPEG - 69.7 ko

Les tableaux produits par les femmes dans le cadre de ces ateliers sont commercialisés par Kane Ya Makane… et 70% des recettes sont reversées à la coopérative Talaït, que le groupe de femmes a mis en place et gère de manière collective et solidaire. Les 30% prélevés par Kane Ya Makane lui permettent de poursuivre le projet en organisant chaque année une formation en arts plastiques et une exposition des tableaux des femmes.

La création de la coopérative Talaït permet de redistribuer les produits de la vente de leurs dessins, pour leur propre compte mais aussi au bénéfice de la communauté du Douar :
- 60% des recettes reçues sont reversés à chaque femme en fonction de ses ventes propres ;
- 10% sont utilisés pour financer les frais de fonctionnement de l’activité (achat matériel, frais bancaires, déplacements…) ;
- 10% sont alloués à une caisse de solidarité gérée par les femmes ;
- 10% des recettes servent à financer un projet dans le douar chaque année ;
- 10% sont alloués aux réserves de la coopérative.

Fin 2011, l’association Kane Ya Makane... a pu vendre près de 200 tableaux, représentant un chiffre d’affaires de près de 160 000 MAD, ce qui a permis de verser 112 000 MAD à la coopérative de femmes Talaït.

Voir les tableaux :

- Notre galerie met en ligne une sélection des tableaux disponibles à la vente

- Notre photothèque vous permettra de découvrir les femmes en action... durant les ateliers






Partager cette page